LIGUSTICUM SCOTICUM
Ligusticum scoticum, par 'peganum', (CC BY-SA 2.0). via Flickr

LIGUSTICUM SCOTICUM

LIGUSTICUM SCOTICUM

EN BREF : Sol : moyen à sec, soleil, ombre légère, Z3, 45cm. Livèche écossaise. Pousse sur les côtes rocheuses et sablonneuses de l'hémisphère Nord. Plante-hôte du Papillon queue-courte (Nouveau-Brunwick, Ile du Cap Breton) et du papillon du céleri. Nectar accessible à nombre d'insectes bénéfiques et d'abeilles indigènes.

IN SHORT: Soil: average to dry, sun, light shade, Z3, 45cm. Scots Lovage. Beautiful edible foliage. Grows on the rocky and sandy coasts of the northern hemisphere. Host to the Short-tailed swallowtail (New Brunswick, Cape Breton Island) and Black swallowtail. Nectar available to many beneficial insects and native bees.

Nom commun : Livèche écossaise,

Famille : Apiacées
Originaire de tout l'hémisphère Nord, indigène.

Commentaires de Sylvie - English follows

La livèche écossaise (Ligusticum scoticum) est une plante qui atteint 15 à 60 cm, selon les conditions de culture. Son feuillage glacé en toufffe dense lui donne une belle allure. Les petites fleurs blanches sont groupées en bouquets aplatis (ombelles) et sont portées au-dessus du feuillage sur des tiges teintées de rouge. Une des photos est prise en nature, au soleil, l'autre en terre de jardin avec un peu d'ombre. Elle préfère nettement l'abondance de soleil.

À l'état naturel, elle est surtout présente sur les zones côtières de tout l'hémisphère Nord (Amérique du Nord, à l'est comme à l'ouest, Europe et Asie) sur les rives de sable et de roches. Elle affectionne les falaises, tolère la sécheresse et l'air salin. Rien d'étonnant à ce que la livèche écossaise soit la plante-hôte de prédilection pour les chenilles du Papillon queue-courte (Papilio brevicauda) qu'on trouve sur les côtes du Nouveau-Brunwick et de l'Ile du Cap Breton.

C'est aussi une excellente plante-hôte pour le semblable papillon du céleri (Papilio polyxenes), largement présent sur le continent. S'il y pond ses oeufs, on voit bientôt des chenilles dont l'apparence change avec l'âge (voir Birds & Blooms). Les plantes survivent généralement sans problème aux dégâts des gloutonnes. Le problème est esthétique, on pourra bientôt tailler les parties endommagées et profiter de la présence des très beaux papillons du céleri.

La livèche écossaise appartient à la famille des Apiacées (appelées aussi Ombellifères). Chez ces plantes, le nectar est facilement accessible ce qui attire en abondance des coléoptères, des syrphes (mouches à fleurs) et des petites abeilles. On y voit aussi des petites guêpes solitaires, prédatrices ou parasitoïdes, toutes impliquées dans le contrôle des populations d'insectes au jardin. Les graines sont produites en abondance et les ombelles peuvent être coupées avant la dispersion des graines si les semis spontanés sont non désirés.

Ligusticum scoticum est comestible. Elle porte le nom commun de livèche écossaise, car il semble qu'à une certaine époque, on l'utilisait largement dans ces régions, surtout dans la soupe et les ragoûts. Son goût rappelle le persil et le céleri. Les jeunes tiges et feuilles cueillies avant la floraison se mangent crues en salade. On suggère de les blanchir (les envelopper pour qu'elles poussent à la noirceur) pour en adoucir le goût. Les graines s'utilisent comme les graines de céleri.

De nombreuses plantes de la famille des Apiacées ont des fleurs blanches semblables et plusieurs sont sérieusement toxiques. Dans la nature, assurez-vous d'une identification correcte avant d'en consommer.


Papillon du céleri (Papilio polyxenes)

Chenille de P. polyxenes


LIGUSTICUM SCOTICUM


Common name: Scots Lovage

Family: Apiacceae
Native to the entire Northern Hemisphere.

Sylvie's comments

The Scots Lovage (Ligusticum scoticum) is a plant that grows to 15 to 80 cm, depending on growing conditions. Its icy foliage in dense clumps gives it a beautiful appearance. The small white flowers are grouped in flattened bunches (umbels) and are carried above the foliage on red-tinged stems. One of the photos was taken in nature, in the sun, the other in garden soil with a little shade. She clearly prefers an abundance of sunshine.

In its natural state, it is found mainly in coastal areas throughout the northern hemisphere (North America, east and west, Europe and Asia) on sand and rocky shores. It likes cliffs, and tolerates drought and salty air. Not surprisingly, Scots lovage is the preferred host plant for the caterpillars of Short-tailed swallowtail (Papilio brevicauda) found on the coasts of New Brunswick and Cape Breton Island. It is also an excellent host plant for the similar Black swallowtail (Papilio polyxenes), widely present on the continent. If it lays its eggs there, caterpillars are soon seen whose appearance changes with age (see Birds & Blooms). Plants generally survive glutton damage without problems. The problem is aesthetic, one will soon be able to prune the damaged parts and enjoy the presence of the beautiful Black swallowtail.

Scots lovage belongs to the Apiaceae family (also called Umbelliferae). In these plants, the nectar is easily accessible, which attracts beetles, hoverflies and small bees in abundance. There are also small solitary, predatory or parasitoid wasps, all of them involved in controlling insect populations in the garden. Seeds are produced in abundance and umbels can be cut before seeds dispersal if volunteer sowing is unwanted.

Ligusticum scoticum is edible. It is commonly known as Scots lovage, because it seems that at one time it was widely used in these areas, especially in soups and stews. Its taste is reminiscent of parsley and celery. The young stems and leaves picked before flowering are eaten raw in salads. It is suggested that they be blanched (wrapped in a cloth for that they grow in the dark) to sweeten the taste. The seeds are used like celery seeds.

Many plants in the Apiaceae family have similar white flowers and many are seriously poisonous. In the wild, mMake sure of the proper identification before consumption.


Les VIVACES de l'Isle
www.vivaces.net