RUDBECKIA FULGIDA var. DEAMII

RUDBECKIA FULGIDA var. DEAMII © Sylvie Machabée

Famille: Astéracées (= Composées)
Originaire du centre-nord des États-Unis et du sud de l'Ontario

Commentaires de Sylvie

Cette belle rudbeckie pousse dans la région autour des grands lacs. Elle serait en déclin dans son aire naturelle, probablement à cause de la perte d'habitats. Au Québec, c'est une espèce introduite. Elle est facile de culture dans un sol ordinaire et résistante aux maladies. Elle est un peu plus grande (env. 75 cm) et plus élégante que la bien connue Rudbeckia fulgida var. sullivantii 'Goldsturm'. Son jaune est un peu plus clair. Chez moi, les butineurs la préférent à cette dernière. Les abeilles indigènes, les papillons, les hespéries, les mouches pollinisatrices et les coléoptères recherchent le nectar et le pollen des fleurs. Elle serait l'hôte de quelques chenilles... je n'en ai jamais eu. Les chardonnerets consomment les graines qui auraient une saveur de noix.

La première petite photo ci-dessous est un bombyle (bee fly), une mouche butineuse. Le grand appendice avant leur sert à se nourrir du nectar. La larve est un parasitoïde. Cette mouche de peluche semble nettement préférer les rudbeckies à toutes autres fleurs.

Certainement à cause de tout le va-et-vient, deux prédateurs sont souvent présents sur les rudbeckies, la punaise embusquée (photo 3) et l'araignée sauteuse (photo 2). Cette petite araignée qui vient d'attraper un moucheron se cache sous un pétale attaché qui sert d'abri. Caractéristique des araignées sauteuses, elle a deux yeux (sur les 8) surdimentionnés et une très bonne vue. Elle semble curieuse et se tourne pour nous suivre des yeux. On peut pratiquement établir un contact visuel et c'est très étrange. Si on approche la camera pour une photo, elle n'hésite jamais à sauter dessus pour voir ça de plus près. Peut-être à cause de son reflet? Ça surprend! Heureusement, elle est toute petite, sans danger et sans malice apparente. Elle ne tisse pas de toile, mais chasse à pied, s'attache à un fil de soie et saute sur sa proie.

Les araignées sauteuses sont très agiles et ont des rituels de séduction très élaborés. Vous n'avez qu'à taper "danse araignées sauteuses" sur YouTube pour être épaté. Beaucoup de gens (dont je suis) les trouvent craquantes. Des études faites auprès de certaines espèces de cette famille (Salticidae) montrent des capacités de mémoire et d'apprentissage étonnantes. Elles se montrent capables d'adapter leurs stratégies . Pour ce qu'on en sait, elles seraient les arthropodes les plus intelligents.

Quelques visiteurs

Mouche bombyle (pollinisateur)

Araignée sauteuse

Punaise embusquée

Abeille indigène

Syrphe (mouche à fleurs)

Abeille indigène

Abeille indigène

Abeille indigène



Les VIVACES de l'Isle
www.vivaces.net