SOLIDAGO RUGOSA 'Fireworks'
Solidago rugosa 'Fireworks', par F. D. Richards, (CC BY-SA 2.0). via Flickr

SOLIDAGO RUGOSA 'Fireworks'

SOLIDAGO RUGOSA 'Fireworks'
Solidago 'Fireworks' en situation partiellement ombragée.

SOLIDAGO RUGOSA 'Fireworks'


EN BREF : Sol : moyen à sec, soleil, Z3, 90-120cm. Floraison tardive d'une beauté surprenante, et d'un attrait irrésistible pour les butineurs de fin de saison. Bonne vigueur, sans être envahissant. Très utile pour la faune.

IN SHORT: Soil: medium to dry, sun, Z3, 90-120cm. A late bloomer of surprising beauty and irresistible appeal to late season foragers. Good vigour without being invasive. Very useful for wildlife.

Nom commun : Verge d'or rugueuse 'Fireworks'

Famille: Astéracées
L'espèce est originaire de l'est de l'Amérique du Nord, dont le Québec.

Commentaires de Sylvie - English follows

La Verge d'or rugueuse est une espèce indigène commune qui pousse dans les lieux secs, en clairières et en bordure des boisés. La variété 'Fireworks' de cette Verge d'or est superbe. Son explosion de fleurs en fontaine mérite bien le nom de "feu d'artifice" qu'on lui a donné.

Le Solidago 'Fireworks' est certainement la plus belle plante qui s'est ajoutée à mes jardins dans les dernières années. Typiquement, les client hésitent à planter des verges d'or, mais lorsqu'ils la voient, elle devient le plus souvent un objet de désir. Elle est aussi très utile, car c'est une grande favorite des butineurs en fin de saison, période critique pour plusieurs qui ont besoin d'accumuler des réserves pour hiverner ou migrer.

Le Solidago 'Fireworks' n'est pas envahissant. Il est suffisamment vigoureux, sans que sa vigueur ne soit à craindre. Selon les sols, il pousse à environ 90 cm de hauteur et en largeur. Il supporte un peu d'ombre, mais cette situation retarde un peu sa floraison, déjà tardive (débute ici entre la mi et la fin septembre).

Pour finir de vous convaincre, il existe de nombreuses photos de cette plante sur le web.

Les Verges d'or (Solidago)

Les Verges d'or, qui comptent une centaine d'espèces en Amérique du Nord, sont parmi les plantes les plus essentielles au maintien des écosystèmes nord-américains. Elles nourrissent de nombreux insectes et sont les plantes-hôtes requises par de nombreuses chenilles (181 en Amérique du Nord, 35 au Québec) dont la plupart des oiseaux dépendent pour nourrir leurs petits. L'hiver, leurs semences servent de nourriture aux petits animaux et aux oiseaux. Toute cette vie nourrit les musaraignes, renards, oiseaux de proie, etc. Le genre Solidago est un pilier de la vie sauvage en Amérique du Nord.

En fin de saison, les Verges d'or sont la plus importante source de nourriture pour les abeilles, dont certaines indigènes qui en sont des spécialistes obligées, ne pouvant survivre en leur absence. Hélas, nous sommes maintenant loin du paysage unique décrit par le Frère Marie-Victorin (1885-1944) : "Quand vient l'automne, les verges d'or mariées aux Asters, font de la vallée du Saint-Laurent un immense jardin noyé de pourpre et d'or."
Il n'en tient qu'à nous de refaire nos paysages pour soutenir la vie et restaurer les fonctions naturelles dont nous sommes tous dépendants.



SOLIDAGO RUGOSA 'Fireworks'


Common name: Rough goldenrod 'Fireworks'

Family: Asteraceae
Native from eastern North America, including Quebec where it is common

Sylvie's comments

This selection of Rough Goldenrod is gorgeous. This explosion of flowers in a fountain deserves its name "Fireworks". It is a native plant (Solidago rugosa) selection, a common species that grows in dry places, in clearings and on the edge of the woods.

The Solidago 'Fireworks' is certainly the most beautiful plant that was added to my gardens in the last few years. Typically, customers are a little reluctant to plant goldenrods, but when they see it, it most often becomes an object of desire. Above all, it is very useful because it is a great favourite of the foragers at the end of the season, a critical period for many who need to build up reserves to winter or migrate.

The Solidago 'Fireworks' is not invasive. It is vigorous enough, without its vigour to be feared. Depending on the soil, it grows about 90 cm high and about the same width. It tolerates a little shade, but this delays a little its flowering, which is already late (starts here mid to late September).

To finish convincing you, many photos of this plant exist on the web.

Goldenrods (Solidago)

Goldenrods, which number about 100 species in North America, are among the most essential plants to the maintenance of North American ecosystems. They feed numerous insects and are the host plants required by many caterpillars (181 in North America, 35 in Quebec), on which most birds depend to feed their young. In winter, their seeds are used as food for small animals and birds. All this life feeds shrews, foxes, birds of prey, etc. The genus Solidago is a mainstay of wildlife in North America.

At the end of the season, goldenrods are the most important source of food for bees, some of which are indigenous and obligatory specialists, unable to survive in their absence. Alas, we are now far from the unique landscape described by Brother Marie-Victorin (1885-1944): "When autumn comes, goldenrods married to Asters, make the St. Lawrence valley a huge garden drowned in purple and gold."
It is up to us to rebuild our landscapes to sustain life and restore the natural functions on which we all depend.


Les VIVACES de l'Isle
www.vivaces.net